Propreté

Le tri sélectif à Limonest

Illustration propretéQu’est-ce que le tri sélectif ?

Le tri écologique des déchets et la collecte sélective sont des écogestes consistant à séparer et récupérer les déchets selon leur nature pour leur donner une « seconde vie », le plus souvent par le recyclage évitant ainsi leur simple destruction par incinération ou abandon en décharge et par conséquent de réduire son empreinte écologique.
Depuis novembre 2014, la société CITEC Environnement, mandatée par le Grand Lyon, procèdera aux remplacements :

  • des couvercles JAUNE
  • des bacs d’une contenance de 180 litres

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Bennes pour la récupération du verre :

  • Salle des fêtes,
  • Cimetière
  • Parking du centre,
  • Mathias
  • Rond point Puy d’Or

Déchetteries

Déchets végétaux, textiles, batteries et huiles de vidange, piles

Pour connaître les adresses et horaires des déchetteries, : Cliquez  ICI vous allez être redirigé(e) sur le site de la Métropole

 

Déchets dangereux

Gestion des Déchets dangereux des ménages Fini le stockage des déchets dangereux (peintures, solvants et autres produits dangereux …) en attendant la collecte mobile !Depuis le 1er février 2006, les déchets dangereux des ménages seront désormais acceptés dans votre déchetterie à Champagne au Mont d’Or (impasse du Tronchon), aux horaires habituels d’ouverture. La collecte mobile, le samedi du mois (devant la déchetterie) est supprimée depuis février dernier.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
DECHETS MEDICAUXA noter :
Patients en auto-traitement : Une filière de récupération des Déchets d’Activité Soins A Risque Infectieux (DASRI) est mise en place
Tous les déchets perforants (piquants, coupants et tranchants) peuvent être déposés en pharmacie et autres points de collecte spécifiques afin qu’ils ne provoquent pas de blessure pour vous et l’agent de collecte.

LES LIENS UTILES
♦ GrandLyon.com :

♦ dastri.fr :

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *