Coronavirus : dans le Rhône, le préfet durcit encore les mesures pour freiner l’épidémie

    Coronavirus : dans le Rhône, le préfet durcit encore les mesures pour freiner l’épidémie

    Mise à jour au 28 septembre 2020

    1. Port du masque

    À compter du samedi 26 septembre 2020 à 06h00, le port du masque obligatoire sur la voie publique et dans les lieux publics entre 06h00 et 02h00 est étendu aux communes suivantes : Saint-Priest, Rillieux-la-Pape, Sainte-Foy-Lès-Lyon, Givors, Francheville, Chassieu et Belleville-en-Beaujolais.

       2. Dans le département du Rhône et la métropole de Lyon

    À compter du lundi 28 septembre 2020 à 00h00 :

    • L’accueil du public dans les établissements recevant du public pour des événements festifs et familiaux (de type mariages, baptêmes, tombolas, événements associatifs, anniversaires, communions…) est interdit, y compris dans les salles des fêtes, salles polyvalentes et salles de réception, qu’elles soient publiques ou privées ;

    • Les fêtes étudiantes seront interdites.

    3. Dans la métropole de Lyon :

    À compter du samedi 26 septembre 2020 à 06h00 :

    • Les rassemblements de plus de 10 personnes sur la voie publique et les lieux ouverts au public seront interdits. Tout contrevenant s’exposant à une amende forfaite de 4ᵉ classe, soit 135 € ;

    • Les gymnases, salles de sport publiques et privées et piscines seront fermés, excepté pour les activités des groupes scolaires, parascolaires ou de mineurs, sportifs professionnels et de haut-niveau et formations continues ;

    À compter du lundi 28 septembre 2020 à 00h00 :

    • L’ensemble des bars devront fermer leurs portes au plus tard à 22h00.

    Les arrêtés préfectoraux du 25 septembre 2020 :

    Arrêté préfectoral du 25 septembre 2020-09-25-012 est abrogé par l'arrêté préfectoral du 25 septembre 2020-09-25-013

    Lors de son point presse hebdomadaire du jeudi 17 septembre, le ministre des Solidarités et de la Santé a mis en exergue certains territoires qui font l’objet d’une dégradation inquiétante de leur situation sanitaire du fait de l’épidémie de Covid-19.

    Le Rhône en fait partie, comme 55 départements classés en zone de circulation active du virus, avec un taux de positivité de 9,30 pour 100 personnes testées et un taux d’incidence de 182 pour 100 000 habitants.

    Au regard de cette situation et afin d’enrayer ce phénomène, Pascal MAILHOS, préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes, préfet du Rhône a pris plusieurs nouveaux arrêtés qui entreront en vigueur le 22 septembre 2020. Ces mesures visent à répondre à deux objectifs. Tout d’abord, limiter la propagation du virus pour protéger les plus fragiles et éviter toute tension de notre système de santé. Ensuite, éviter à tout prix un reconfinement dont les conséquences seraient lourdes pour les tissus économique, culturel et social.

    • Port du masque

    Afin d’apporter des réponses adaptées aux particularités sanitaires territoriales, les mesures se distinguent autour de trois catégories de communes :

    L’ensemble du département du Rhône et de la métropole de Lyon, où l’obligation du port du masque reste en vigueur aux abords des établissements scolaires, d’enseignement supérieur et des stations de transports en commun. Cette obligation sera étendue aux abords des salles de sport, des salles de spectacle et des parkings des centres commerciaux ;

    La deuxième catégorie concerne 10 communes du département et de la métropole qui cumulent les 3 indicateurs suivants : une population supérieure à 10 000 habitants, un taux d’incidence de plus de 100 et un taux de positivité supérieur à 8 %. Dans ces communes, le port du masque sera obligatoire entre 6h et 2h du matin. Cela concerne les communes de Bron, Caluire-et-Cuire, Décines-Charpieu, Écully, Saint-Fons, Saint-Genis-Laval, Tassin-la-Demi-Lune, Vaulx-en-Velin, Vénissieux, Villefranche-sur-Saône ;

    La troisième catégorie regroupe Lyon et Villeurbanne, qui cumulent une densité de population très élevée, un important brassage de population et des données épidémiologiques inquiétantes. Le port du masque y reste obligatoire dans l’espace public en permanence. Cette mesure a été confirmée par le Conseil d’État, qui a indiqué dans son ordonnance du 6 septembre que « le port du masque peut être imposé dans un périmètre cohérent englobant les zones dans lesquelles le risque de contamination est le plus fort » et que « la situation sanitaire du département justifie […] la définition de larges obligations du port du masque.

    • Rassemblements de personnes

    Les événements rassemblant plus de 10 personnes sur la voie publique ou dans les lieux publics doivent faire l’objet d’une déclaration en préfecture en présentant un protocole sanitaire prévu (télécharger le formulaire Déclaration de rassemblement, réunion ou activité de plus de 10 personnes sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public ).  Par ailleurs, la jauge d’autorisation des grands rassemblements a été abaissée de 5 000 à 1 000 personnes au maximum.

    Certains événements drainant un trop grand nombre de personnes seront annulés, comme la Foire de Lyon, ou encore la Vogue des marrons de Lyon.

    La diffusion de musique amplifiée sur la voie publique est également interdite, toute comme les buvettes et autres points de restauration debout dans les enceintes sportives et leurs abords immédiats.

    Téléchargez ce : 01 – Tableau des mesures et recommandations-1


    Les arrêtés préfectoraux du 22 septembre 2020 :


    Suivez toute l’actualité : CLIQUEZ ICI